Dessin : American Vagabond de Susanna Helke à travers les yeux de Julie Delporte

amercian_vagabond

Quand James menace de se suicider parce que ses parents n’acceptent pas son homosexualité, son père lui met lui-même un fusil dans les mains. Face à l’intolérance de sa petite ville provinciale, le jeune homme s’enfuit avec son compagnon vers « la ville la plus gay » de l’Amérique, San Francisco. Mais la terre promise des homosexuels se révèle grise et inhospitalière. Le retour forcé des deux âmes vagabondes sera amèrement douloureux… Porté par une narration poignante à plusieurs voix, le récit se déploie avec la force des grands romans qui ont démystifié le rêve américain. Avec un regard sensible pour les moments de lumière inoubliables, la cinéaste finlandaise Susanna Helke signe un conte moderne sur une société impitoyable envers les individus qu’elle juge différents.

_____

When James threatens to commit suicide because his parents won’t accept his homosexuality, his father puts a gun in his hands. Unable to live with small-town intolerance, the young man and his lover flee to San Francisco, the “gayest city” in the United States. But the homosexual promised land turns out to be grey and uninviting, and the two vagabonds endure a bitter and painful return home. Thanks to its poignant, multi-voice narration, the narrative unfolds with the power of one of the great novels that exposed the dark side of the American dream. With a sharp eye for unforgettable moments of light, Finnish director Susanna Helke has created a modern tale about a society that has no mercy for people labelled as different.

__________

Notre dessinatrice Julie Delporte nous présente sa vision imagée du film American Vagabond de Susanna Helke  – programmé pour la 16ème édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). Julie Delporte est l’auteure de Je suis un raton laveur publié à La courte échelle, et de Journal, paru chez Koyama Press en anglais.