« Last but not least », Naomi Kawase nous parle de « Reminiscences of a Journey to Lithuania » du grand Jonas Mekas !

Pour les 15 ans, 15 coups de coeur, Naomi Kawase nous donne l’occasion de voir en salle l’un des films les plus émouvants du grand cinéaste expérimental Jonas Mekas, Reminiscences of a Journey to Lithuania.

I kept watching the film over and over again. The message, which cannot be conveyed in words, was inscribed deep in my heart through its footage shot in 16mm and the English words spoken with an accent. Through the magic of Jonas Mekas’s filmmaking, the pieces scattered in different places and times were put together as one. This film made me realize that through my visions and images, I myself can put together all the important things that are separated and scattered.

Naomi Kawase

C’est un film que je ne me suis jamais lassée de voir et revoir. Les images en 16 mm et le fort accent du cinéaste lorsqu’il les commente se sont profondément imprégnées en moi, laissant une trace intraduisible en mots. Le cinéma de Jonas Mekas, comme par magie, parvient à rassembler en un tout des fragments de vie glanés dans divers lieux et à différentes époques. Grâce à ce film, j’ai pris conscience que je pouvais moi-même, à travers mon regard et mes images, faire se rencontrer toutes les choses importantes pour moi, quand bien même elles sont hétéroclites et sans rapport apparent. (Naomi Kawase)