Les Femmes de la cité Saint-Louis

La cité jardin Saint-Louis existe depuis 1926 et est gérée par un organisme HLM (Habitation à loyer modéré) qui veut vendre les maisons. Denis Gheebrant filme les femmes qui habitent dans cette cité où les générations se côtoient et où certaines sont nées et ont vécu toute leur vie. La cité Saint-Louis est un petit monde ouvrier où les voisins font partie de la famille et où on partage sa corde à linge! Ces femmes reprennent le combat mené par l’une d’elle aujourd’hui disparue, Gracieuse, ancienne déléguée syndicale et militante communiste convaincue. Elles luttent maintenant au sein de l’amicale pour que cet habitat social reste dans le domaine public. L’ancienne usine où elles travaillaient, les vieilles photos de mariage, de famille, un retour sur les lieux où elles faisaient la fête font ressurgir des souvenirs et renaître cette époque où « c’était pas comme maintenant ». Avec sobriété et proximité, le cinéaste filme ces femmes qui prennent le frais les soirs d’été toujours à la même place et qui sont habitées par le désir de conserver ce lien qui les relie entre elles et les unit au quartier dans lequel elles vivent et où leurs parents ont fini leurs jours. Elles regardent en arrière avec nostalgie et appréhendent l’avenir : « J’ai 73 ans et je me dis que la suite je voudrais pas la voir vu les événements. […] La suite si je la vois pas, je m’en fous. »

AA

Les Femmes de la cité Saint-Louis sera projeté le 18 novembre 2010 à 20h à la Cinémathèque québécoise.