Les meilleures citations du festival… toutes dans un seul et même film!

Oui, je l’admets. Je travaille dans le Mile-End, je me déplace à vélo (mais avec un casque!), je n’ai pas une coupe de cheveux des plus entretenue et je vais régulièrement consulter E-bay pour savoir si une rare copie CD de No New York est enfin disponible. Le no wave, c’est ma passion; les musiciens qui jouent de la guitare avec les doigts en-dessous des cordes ou qui crient dans une langue inventée, j’en raffole.

C’est ce mouvement qu’on retrouve dans l’excellent Blank City de Celine Danhier, mais dans l’encore plus obscur : son pendant cinématographique. Plus que ça, c’est en fait toute une histoire de New York, qui est un des personnages principaux du film, et ses mouvements underground depuis la fin des années 70. Pas si obscur que ça, en fait, quand on sait que ça a lancé Sonic Youth, Blondie, Lydia Lunch, James Chance and the Contorsions en musique, et au cinéma Jim Jarmusch, John Lurie, Steve Buscemi, en plus de rendre à la mode les affreux et délectables films de John Waters et compagnie… Tous peuvent trouver leur compte dans ce fabuleux documentaire dynamique et inspirant, qu’ils soient experts ou qu’ils n’y connaissent rien – jugez d’après les citations savoureuses que je vous ai préparées ci-dessous :

  • « She was Fassbinder’s dealer! »
  • « I hid the fact that I knew how to play the saxophone to other people, because everybody would do other things than what they knew. » – John Lurie (qui organisait lui-même le cambriolage de ses instruments pour financer un film avec l’argent des assurances!)
  • « I had to pull Jean-Michel Basquiat out of the frame, because he was asleep on my floor in a sleeping bag sometimes. » – Jim Jarmusch au sujet de son premier film.
  • « I thought: No one’s gonna see this film, so let’s just make a film we might like to see. » – au sujet de Stranger Than Paradise.
  • « I like your hair, do you play an instrument? » – James Chance recrutant ses musiciens.
  • « Getting beat up after a screening is a reaction! » – Richard Kern

Venez samedi prochain à la Cinémathèque, la réalisatrice, qui ne devait pas venir, a changé d’idée et présentera son film devant vos yeux ébahis!!!

Mathieu Bédard, adjoint à la programmation RIDM

Blank City sera projeté le 17 novembre 2010 à 19h au cinéma ONF et le 20 novembre à 20h30 à la Cinémathèque québécoise. Plus d’informations ici.