Hippie forever (2010)

BEYOND THIS PLACE, de  Kaleo La Belle (Suisse/USA)

A la fin des années 60, les parents de Kaleo La Belle fuient le continent américain et la guerre du Vietnam pour se « cacher » à Hawaï, vivre d’amour libre, de rêves et de marijuana. Kaleo naît donc sur l’île de Maui. Il est encore enfant quand ses parents se séparent : sa mère, ne supportant plus ce mode de vie, revient vivre à Détroit avec son fils. Depuis trente ans, Kaleo n’a vu son père Cloud Rock que deux fois. Ce dernier, resté fidèle à ses principes de vie, s’affirme fièrement « défoncé depuis 40 ans ».

Devenu cinéaste, Kaleo LaBelle décide de filmer son père lors d’un road movie à vélo sur les routes de l’Ouest américain. Une confrontation entre une icône des « sixties », adepte des drogues et de l’individualisme, et son fils qui l’accuse de l’avoir abandonné.

Ce choc des générations (les rebelles des années 60/70 confrontés à leurs enfants désormais trentenaires) est au cœur de plusieurs documentaires récents. Que sont devenus les « love childs » des hippies de San Francisco? Peut-on grandir avec comme parents des leaders trotskistes ou maoïstes? Following Sean de Ralph Arlyck ou encore 68, mes parents et moi de Virginie Linhart, ont déjà brillamment raconté ces histoires.

Beyond This Place est, à mon humble avis, encore plus réussi. Le film est parfaitement construit autour de témoignages et d’archives nous replongeant dans les années 60/70. Mais c’est la rencontre père/fils, sujet filmé/cinéaste, qui donne toute sa chair et sa force au film. Des entretiens poignants où Cloud Rock, filmé en gros plan par son fils, doit répondre de ses choix, et justifier son absence. Dans un idéal de liberté absolue, quelle place pour la responsabilité paternelle?

Le film doit évidemment beaucoup à son personnage principal, Cloud Rock La Belle. A presque 70 ans, il fascine par son égoïsme assumé et son infaillible foi dans les rêves des années 60.  Superbement filmé par son fils, il rayonne dans ce road movie remarquable, sans temps mort, sans doute l’un des meilleurs documentaires sur l’héritage du mouvement hippie.

Keith Gersen

Beyond This Place sera projeté le jeudi 18 novembre 2010 à 21h au Cinéma Parallèle et le 20 novembre 2010 à 14h à la Cinémathèque québécoise. Plus d’informations sur le film ici.